Comment définir votre engagement pour agir comme un entrepreneur social (Fr/En)

Les conseils de Kevin Xu, PDG de MEBO-International

La nouvelle génération d’entrepreneurs montre sa forte attirance pour l’entrepreneuriat social. C’est une façon d’éprouver la nécessité de faire quelque chose de bien pour le monde tout en faisant des bénéfices, car les deux ne sont pas antinomiques.
Mais tandis que le nombre d’entrepreneurs sociaux s’est rapidement développé au cours de cette dernière décennie, leurs efforts se sont dispersés et ont souvent échoué dans la nécessité d’atteindre une «masse critique» (socio-dynamique) (1). Ce ne est pas dû à un manque d’enthousiasme; mais au fait qu’ils oublient de tout simplement appliquer leurs connaissances du secteur privé à celui d’un monde à but non lucratif du monde.

Une grande partie de l’accomplissement de cette mission consiste à avoir un plan concret. Après tout, le succès de toute entreprise dépend de sa capacité à définir minutieusement un objectif réaliste. J’ai beaucoup réfléchi à cela parce que je me passionne pour l’allègement du lourd impact des maladies chroniques dans le monde entier. Mais en dépit de mon enthousiasme, cet intérêt reste personnel. Alors jai lié avec la « Clinton Global Initiative » (Initiative de Bill Clinton). Immédiatement j’ai pu me rapprocher de personnes ayant de l’expérience dans la résolution de problèmes à l’échelle mondiale. Mais plus que cela, je ai été confronté à son incomparable modèle, de gens motivés par leur engagement à agir -, une tâche définie et ciblée autour de laquelle ils développent des stratégies.

Et cela a fait toute la différence.

S’engager dans l’action pour changer le monde

En tant qu’entrepreneur social, vous devez définir vos objectifs afin de pouvoir les mettre en œuvre de manière réaliste. Dans mon expérience, les bonnes intentions (de bonnes intentions, dans les faits) qui pourraient améliorer la vie des communautés sont toujours présentes. Mais quand les idées sont trop importantes ou ne traitent pas suffisamment d’un besoin spécifique, les bonnes intentions ne suffisent pas.

Un plan d’action qu’il s’agisse d’un projet à visée sociale ou d’un projet caritatif interne ne se contente pas d’un simple coup de tampon en guise d’approbation. Vous devez effectuer des séries d’analyses de la région géographique et de ses règlements pour trouver la solution optimale. Suivez ces quatre étapes pour commencer:

Identifier le besoin

Vous devez constamment évaluer ce qui fait défaut. Ce qui signifie, réfléchir collectivement aux différents sources de la douleur des différentes communautés à travers le monde. Vous pourriez découvrir que vous vous passionnez pour la question de la pauvreté en Inde, ou vous pourriez découvrir que vous êtes porté par l’aide aux sans-abri dans votre environnement immédiat.

Quoi qu’il en soit, assurez-vous que vous validez votre idée grâce à des données et à la recherche. Cette question devrait prévaloir, l’étendue du projet devrait correspondre à ce que vous avez budgeté et à l’énergie investie, sans oublier le réel intérêt de la communauté. Mon travail m’a démontré qu’Internet et la disponibilité de l’information peuvent souvent accomplir une grande partie de la mission.

Identifier la nature du problème

Maintenant que vous avez compris ce qui fait défaut, vous devez vous demander pourquoi il vous fait défaut. S’il existe déjà une solution, pourquoi ça ne marche pas? Est-ce qu’il manque une entreprise ou une procédure pour fournir la solution? Évaluer d’où vient le problème permet de découvrir des solutions pour y pallier.

Dans mon cas, je savais que les maladies chroniques étaient la principale cause de décès dans le monde, mais la réponse mondiale à l’épidémie actuelle n’y met tout simplement pas un terme. Ce fut l’élément déclencheur qui a déterminé ma volonté de consacrer mon temps à cette cause.

Comprendre l’histoire

Comment a-t-on répondu au problème auparavant? Parfois, les possibilités dépendent du temps. Le dossier historique peut fait état des solutions qui n’ont pas marché dans le passé, mais qui le pourraient aujourd’hui ou pourraient être modifiées.

Forger des partenariats salutaires

L’union fait la force, il ne faut la sous estimer. Assurez-vous que vous allez avoir suffisamment de soutien de la part de la communauté pour rendre le projet viable. Créer un nouveau système nécessite une alliance forte d’ individus et d’entreprises talentueux. En tendant la main aux membres de la communauté – ceux qui détiennent la solution et ont quelque chose à apporter – vous renforcerez votre aventure sociale. Je ne doute pas un instant que mon jumelage avec CGI – « Clinton Global Initiative » (Initiative de Bill Clinton), fut la bonne décision. L’organisation a élargi ma vision globale et m’a aidé à comprendre comment je pouvais jouer un rôle majeur en tant que philanthrope.

En tant qu’entrepreneur, vous apprenez à innover et à utiliser tous les outils dont vous avez besoin pour réussir dans le monde à but lucratif. Dans ce cheminement, mettez cela à profit pour promouvoir l’idée d’une meilleure planète. Les manières dont vous pouvez marquer votre différence sont aussi nombreuses que les problèmes qui nécessitent des solutions.

(1) phénomène, également appelé seuil critique, lié notamment au développement économique..La masse critique (sociodynamique) est un terme pour décrire l’existence d’une dynamique suffisante dans un système social tel que l’élan devient un carburant autonome dans la poursuite de la croissance.

Source: Forbes

Article par Kevin Xu
Kevin Xu est le PDG de MEBO-International, une société de gestion de la propriété intellectuelle basée en Californie et Pékin qui se concentre sur l’exploitation et la gestion des actifs incorporels concernant la régénération in situ dans les systèmes de promotion médicale et de la santé appliquées (corps humain restauration régénérative sciences).


 

ukflag

How To Define Your Commitment To Action As A Social Entrepreneur
Nicole Morgan

03 Avril 2015

Kevin Xu advices, CEO of MEBO-International

The new generation of entrepreneurs has a strong attraction to social entrepreneurship. It’s a way to feel the resonating impact of doing something good for the world while turning a profit.
But while the number of social entrepreneurs has grown rapidly in the past decade, their efforts are scattered and often fail to reach a critical mass (sociodynamics)1. It’s not due to a lack of enthusiasm; they often simply forget to apply their private-sector knowledge to the non profit world.

A big part of fulfilling that mission comes from having an actionable plan. After all, any venture’s success hinges on being able to carefully define a realistic goal. I’ve given a lot of thought to this because I’m passionate about easing the heavy impact of chronic diseases around the world. But despite my gusto, I’m still just one person. So I linked up with the Clinton Global Initiative. Right away, I was able to connect with people who are experienced in solving problems on a global scale. But more than that, I was exposed to its unique model, where people are driven by their commitment to action — a focused, defined assignment that they develop strategies around.

And this has made all the difference.

Commit to Action to Change the World

As a social entrepreneur, you have to define your goals so you can realistically implement them. In my experience, good intentions (great intentions, in fact) that could change communities for the better are always there. But when ideas are too big or don’t address a specific enough need, good intentions just aren’t enough.

An action plan for either your social venture or an internal charitable project needs to be more than just a rubber stamp. You need rounds of analysis of the geographic region and its regulations to find the optimal solution. Take these four steps to get started:

Assess the Need

You need to constantly evaluate what’s missing. Brainstorm different pain points from different communities across the globe. You might find that you’re passionate about poverty in India, or you might find that you’re passionate about helping your local homeless shelter.

Either way, make sure you’re validating your idea through data and research. The issue should be prevalent, the scope of the project should fall within your budget and energy level, and the community should be truly interested. My work has shown me that the Internet and the availability of information can often accomplish a large part of the mission.

Identify the Cause of the Problem

Now that you’ve figured out what is missing, you have to ask yourself why it’s missing. If there’s already a solution in place, why isn’t it working? Is it lacking a business or procedure to deliver the solution? Assessing where the problem stems from will uncover fitting solutions.

In my case, I knew that chronic diseases are the leading cause of death in the world, yet the current global response to the epidemic just isn’t cutting it. That’s when I knew I wanted to devote my time to this cause.

Understand the History

How has the problem been addressed before? Sometimes, opportunities are time-dependent. The historical record may suggest solutions that haven’t worked in the past but may work now or could be altered.

Forge Healthy Partnerships

Don’t underestimate strength in numbers. Make sure that you’re going to have enough support from the community to make the project viable. Creating a new system requires a strong alliance of talented individuals and businesses. By reaching out to community members — those who will benefit from the solution and have something to contribute — you’ll strengthen your social venture. There’s no doubt in my mind that pairing up with CGI was the right move. The organization broadened my global vision and helped me understand how I could play a major role as a philanthropist.

As an entrepreneur, you’ve learned how to innovate and use whatever tools you need to succeed in the for-profit world. Bring those along on your journey to fostering a better planet. The ways you can make a difference are as numerous as the problems that need solutions.

(1) Critical mass is a sociodynamic term to describe the existence of sufficient momentum in a social system such that the momentum becomes self-sustaining and fuels further growth.

Source : Forbes

Article by Kevin Xu
Kevin Xu is the CEO of MEBO-International, a California and Beijing based intellectual property management company that focuses on the exploitation and management of the intangible assets regarding in situ regeneration in applied medical and health promotion systems (human body regenerative restoration science).