La lettre régionale des réseaux de parrainage – Mai 2015

Le parrainage repose sur la mobilisation de réseaux de bénévoles pour accompagner vers et dans l’emploi des jeunes et des adultes en difficulté d’insertion professionnelle. Cet accompagnement a pour objectif l’accès à l’emploi des filleul(e)s mais aussi leur maintien dans l’entreprise. C’est un dispositif qui s’inscrit dans la mise en œuvre des politiques pour l’emploi et de la cohésion sociale et contre toutes les formes de discrimination sur le marché du travail.
Les finalités du parrainage :
– Créer des conditions favorables pour une insertion stable dans l’emploi
– Proposer une démarche complémentaire par rapport aux actions des partenaires.

Vous trouverez notamment dans cette lettre des informations concernant les métiers et entreprises qui recrutent en Midi-Pyrénées ainsi que sur les nouvelles mesures pour l’emploi.

Les réseaux de parrainage recherchent toujours des parrains et marraines dans les secteurs suivants : industrie, comptabilité, assistance commerciale, informatique, entretien des locaux, restauration, grande distribution, sécurité, transport, petite enfance, et l’esthétique.

A noter dans vos agendas, les « Rencontres de la Fraternité », organisées par et à la Préfecture de la Haute-Garonne, qui se dérouleront le vendredi 22 mai 2015 de 14h30 à 17h30. Cet événement vise à encourager et développer les initiatives de parrainage, de tutorat et d’accompagnement individuel. En savoir plus

Vous pouvez aussi noter un rendez-vous à venir le 24 septembre prochain à Toulouse autour d’un apéritif dînatoire entre parrains, marraines et filleul-es des réseaux de parrainage.

Bonne lecture ! N’hésitez pas à diffuser cette lettre autour de vous et à nous suivre sur

Agnès HORRIERE – CLAP Midi Pyrénées : Chargée de mission Animation Régionale des Réseaux de Parrainage

linkedIn twitter Scoop it  unnamed

LE MARCHE DU TRAVAIL

Les métiers en 2022

L’étude de France Stratégie et de la Dares présente une analyse détaillée des opportunités d’emploi pour chaque domaine professionnel et propose des pistes de réflexion sur l’emploi des jeunes, des seniors et les dynamiques territoriales. Lire / Source : France Stratégie

Midi-Pyrénées : 87 700 projets de recrutements en 2015 – Enquête Besoins en main-d’œuvre (BMO)

La moitié de ces recrutements se ferait dans des entreprises de moins de 10 salariés. Les intentions d’embauche progressent fortement dans le commerce (+ 6,5 %), l’industrie (+ 5 %) et les services (+ 1,2 %) mais diminuent dans la construction (- 10 %) et les industries agro-alimentaires-agriculture (- 6 %). Lire / Source : L’observatoire régional de Pôle emploi

Palmarès La Tribune-Objectif News : le top 5 des entreprises qui recrutent en Midi-Pyrénées

Avec 2 000 embauches prévues cette année dans la région, McDonald’s est largement en tête du classement. Continental, Sopra Steria, Coiffure du Monde et Sigfox prévoient de leur côté plus d’une centaine de recrutements en 2015.Lire / Source : Objectif News

Toulouse : Écarts entre quartiers et la Métropole

-Taux de chômage : 3,5 % pour Toulouse Métropole, 22,8 % dans les quartiers prioritaires. Il touche également plus durement les jeunes ou les femmes.
-Taux de personnes sans diplôme : 12,3 % Toulouse Métropole et 24,3 % dans les quartiers prioritaires. Lire / Source : La Dépêche

LES MESURES POUR L’EMPLOI

Le CIE-starter, un nouveau contrat aidé pour les jeunes

Le contrat CIE-Starter est un contrat aidé dans le secteur marchand à destination des jeunes rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle. Il a pour but, grâce à une aide financière à l’employeur, de faciliter l’accès durable à l’emploi des jeunes. Le montant de l’aide est fixé au niveau régional à hauteur de 45 % du SMIC horaire brut. Lire / Source :emploi.gouv.fr

Le contrat de génération élargi

Le bénéfice de l’aide financière au titre du contrat de génération est élargi aux recrutements effectués dans le cadre du contrat à durée indéterminée (CDI) d’apprentissage. Cette aide s’élève à un montant annuel de 4000 euros pendant 3 ans.Lire / Source : Legifrance

La « garantie jeunes »

La garantie jeunes vise à offrir un accompagnement renforcé aux jeunes de 18 à 25 ans qui ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en études. Le dispositif prévoit une garantie correspondant au montant du RSA jeunes, pendant une période d’un an, renouvelable par tranche de douze mois. Il doit permettre à ces jeunes d’accéder à l’autonomie grâce à un parcours d’accompagnement global social et professionnel. Lire / Source : emploi.gouv.fr 

LE PARRAINAGE

Les entrepreneurs parrainent les demandeurs d’emploi

Le BNI (Business Network International) regroupant une quarantaine de patrons, artisans ou professionnels libéraux du Bocage virois et le Pôle Emploi organisent pour la première fois un forum de parrainage à destination des demandeurs d’emploi. Il s’agit d’organiser des rencontres entre chefs d’entreprise et demandeurs d’emplois afin que ces derniers profitent du réseau et de l’expérience de leur parrain pour retrouver un emploi. Lire / Source : La Voix

LA MOBILISATION DES ENTREPRISES

Avec la MAIF, nos quartiers ont du talent

La mutuelle niortaise joue la solidarité avec les jeunes diplômés issus des quartiers prioritaires. Ceux-ci vont bénéficier du tutorat d’une soixantaine de salariés pour trouver un emploi. Lire / Source Vivre à Niort 

LA PREVENTION DES DISCRIMINATIONS

Des études aux métiers, un ajustement qui prend du temps

 » Exercer un emploi en adéquation avec son niveau de qualification, mais aussi la filière d’études suivie, s’avère plus difficile pour les immigrés, voire leurs descendants que pour les autres résidents français. L’ajustement entre formation et emploi s’opère au cours du temps, mais les immigrés cumulent des difficultés spécifiques : maitrise parfois limitée du français, diplômes obtenus à l’étranger, choix de filières moins demandées. Celles-ci les exposent davantage au risque de déclassement.  » Lire / Source : Infos migrations

Musulmans : la réalité des discriminations au travail

A CV équivalent, un Français d’origine extra-communautaire a entre deux et trois fois moins de chances d’être convoqué à un entretien d’embauche lorsqu’il est perçu comme musulman plutôt que chrétien. Quels sont les ressorts de cette discrimination? Comment la combattre, alors que la diversité apparaît bénéfique pour l’entreprise? Lire / Source : La Tribune

APPELS A PROJETS EMPLOI ET SOLIDARITE  

Le prix Handi-entreprise citoyenne – date limite 15 mai 2015

Ce prix récompense les entreprises qui conduisent, au-delà de leurs obligations légales, des démarches remarquables en matière de recrutement, de maintien et d’évolution de carrière, en direction de leurs salariés porteurs de handicap. En savoir+

« Midi-Pyrénées pour tous » – date limite 15 mai 2015

Cet appel s’adresse aux associations loi 1901 représentatives des personnes en situation de handicap ou mettant en œuvre des actions spécifiques en faveur d’une meilleure inclusion de ces publics. Il s’agit de soutenir, promouvoir et favoriser les transferts de bonnes pratiques et leur généralisation. En savoir+

Talents des Cités – date limite 30 mai 2015

Vous êtes créateur d’entreprise ou d’association, ou vous êtes porteur d’un projet dans un quartier prioritaire, présentez votre candidature au concours Talents des Cités ! En savoir+

Trophées APEC de l’égalité femme homme – date limite 30 juin 2015

Ces Trophées récompensent les collaborateurs qui participent dans leur entreprise, au quotidien, à des actions très concrètes. En savoir +

Fondation Société Générale – du 1er au 30 juin 2015

La Fondation intervient en faveur de l’insertion professionnelle notamment via l’aide à l’entrée des jeunes dans la vie active et la lutte contre l’illettrisme. En savoir +

Fondation groupe Chèque Déjeuner

La Fondation Groupe Chèque Déjeuner a pour objectif d’aider les structures qui créent de l’emploi et luttent contre toutes formes d’exclusion, notamment par l’innovation sociale et le développement local,  le soutien au développement du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS),  la promotion du développement durable. En savoir +

ZOOM : PAS DE QUARTIER POUR LES PREJUGES

« Il est plus facile de briser un atome que de briser un préjugé », estimait Einstein. Habitant les « quartiers » toulousains, ces sept personnes savent combien les préjugés sont difficiles à combattre, notamment lorsqu’on est à la recherche d’un emploi. ToulEmploi et la préfecture de la Haute-Garonne les ont associés à la campagne « Pas de quartier pour les préjugés ». Photographiés par Hélène Ressayres, ils amènent chacun d’entre nous à s’interroger sur les idées reçues, à commencer par les nôtres…