Les pesticides, l’affaire de tous

Quelle ferveur dans l’engagement de Christian Gignac ! Porter pareille initiative sur la durée suppose non seulement une conscience éclairée sur les menaces qui pèsent sur l’humain et surtout sur les générations futures mais aussi une très grande bienveillance.

Notre magazine souscrit à son initiative et s’inscrit, comme lui, dans un engagement durable, pour tenter de porter l’information telle qu’elle devrait l’être, à l’écart de tout catastrophisme inéluctable mais aussi en ouvrant la porte des possibles.
Le développement durable rime souvent dans les esprits avec environnement, sans pour autant montrer ses autres facettes comme la politique (dans sa vraie fonction sociale), le sociétal, le solidaire, le culturel, l’économique… bref tout ce qui constitue la trame de notre société et assure la pérennité d’un pays, car tout est lié.

Christian FILHOS-GIGNAC a sillonné toutes les mers du globe et effectué tant de missions de toutes sortes parfois très difficiles et humanitaires (Il fut Jeune Maître-Principal honoraire (E/R) de la Marine nationale, ancien cadre administratif de Santé Navale Bordeaux …).

En homme d’expérience et de la vie en collectivité, (35 ans de service à la mer) – le virtuel, moi, je ne connais pas, mais seulement la vérité dans l’action. Considérer que les militaires (je suis un marin !) font la guerre, n’est pas du tout mon avis mais tout le contraire, seulement et seulement empêcher qu’elle n’ait lieu.

Aujourd’hui à l’âge de 60 ans, il reste un « combattant » pour une cause essentielle à la vie et à l’évolution des futures générations. Il est soutenu par un Médecin chirurgien (E/R), le Docteur Louis Reymondon, ancien navaliste,  auquel il vient d’adresser un courrier… ainsi que par de nombreux amis, artistes et musiciens solidaires.
Comme il le souligne dans un communiqué sur son site, il « entre à nouveau en opération » mais avec, face à lui, face à nous tous, un ennemi colossal qu’il nous appartient d’éradiquer au plus vite : les pesticides nocifs et tout particulièrement ceux qui actuellement déciment les millions d’abeilles pourtant essentielles à la nature et à la pollinisation des fleurs et plantes, entrant dans la chaîne alimentaire MAIS AUSSI ceux qui déciment de très nombreux viticulteurs et leur famille et en Gironde .. Oui, ils sont très nombreux mais n’osent pas parler!!! (C’est maintenant prouvé, bon nombre de types de cancer sont dus aux pesticides nocifs et produits alimentaires empoisonnés). C’est pourquoi, il est temps de cesser de parler, il s’agit maintenant D’AGIR en apportant TOUT votre soutien à Christian Gignac (C.O.P Gironde), cette si belle association et qui a un SENS, comme une vraie musique de chaque instants.

abeilleLes abeilles, que cite Christian Gignac, sont un très bel exemple d’organisation où chacune a sa tâche, sa place et oeuvre au nom du collectif. Elles participent surtout à l’équilibre de la nature et leur disparition chamboulerait notre alimentation dans sa diversité, donc nos modes de consommation et bien sûr notre vie… A l’heure où les « grands » de ce monde s’apprêtent à se réunir, une fois de plus, pour réfléchir au devenir de notre terre, souhaitons qu’ils soient enfin portés par un élan commun et efficace, comme les abeilles, à savoir celui de considérer avec bienveillance l’avenir de cette belle planète bleue. Puissent-ils porter leurs conviction avec force et les concrétiser enfin par des actes. Puissent-ils voir loin comme les marins le font lorsqu’ils naviguent.
Rien se faisant seul Christian Gignac et Cop Gironde ont besoin de soutiens et de partages. Un partage que Christian Gignac décline aussi en musique (ci-dessous dans sa version instrumentale) qu’il  a composée pour son copain disparu Karim, car sa musique était aussi son combat, contre le cancer. « Il vient tout juste de nous envoyer un message de tout là-haut ; il tient absolument à participer à ce combat contre les pesticides nocifs à l’origine maintenant de très nombreux cancers et en Gironde. Oui, malheureusement, notre ami à tous Karim … sait vraiment de quoi il parle. »

 

 

Lien :

C.O.P Girondewww.copgironde.com