Carine-Zima-adonews

 Livres Jeunesse

BANDES DESSINEES

Le vieil homme et la mer : Ernest Hemingway – Thierry Murat

Joachim eLe Vieil Homme et la Mer, dernier livre publié du vivant de l’auteur, en 1952, lui a valu le prix Pulitzer et le prix Nobel de littérature.
À Cuba, un vieux pêcheur nommé Santiago n’a pas attrapé un seul gros poisson depuis 84 jours. Alors qu’il pêchait habituellement dans le Gulf Stream avec Manolin, un jeune garçon auquel il a transmis sa technique, les parents du jeune homme l’ont obligé à embarquer sur un autre bateau pour qu’il attrape davantage de poissons.
Le matin du 85e jour, à l’aube, Santiago part seul, loin des côtes, en quête d’une grosse prise. À midi, il ferre un énorme espadon, contre lequel il livre un combat acharné pendant trois jours. Quand l’espadon est enfin vaincu, des requins mangent le poisson mort et lorsque Santiago, épuisé, atteint le port, il ne reste plus que le squelette de l’espadon. Librement adapté par Thierry Murat qui a magnifiquement illustré cet ouvrage et mis en valeur ce texte classique qu’il a su rendre contemporain. A s’offrir, à offrir …

Thierry Murat :
Né en 1966 à Périgueux, il a passé toute son enfance à Bergerac. Après le Bac, il part à Poitiers pour intégrer l’école d’Arts Appliqués pendant trois ans. De 1990 à 2000, il devient graphiste à Bordeaux et se passionne pour le design graphique et l’illustration. En 2002, il publie deux albums jeunesse aux éditions du Rouergue. Et alors qu’ils se fréquentent depuis une quinzaine d’années, Corbeyran lui propose de travailler sur l’adaptation d’Elle ne pleure pas, elle chante et leur travail convainc Guy Delcourt.

Librement adapté par Thierry Murat qui a magnifiquement illustré cet ouvrage et mis en valeur ce texte classique qu’il a su rendre contemporain. A s’offrir, à offrir …

Site de l’auteur :
http://www.thierrymurat.com/

Bibliographie :
http://www.bedetheque.com/auteur-9668-BD-Murat-Thierry.html


ROMANS HISTORIQUES

L’infortune de Kitty Grey : Mary Hooper

En 1813, dans la campagne Londonienne, Kitty exerce le métier de laitière. Elle mène une vie tranquille, dans la famille aisée qui l’emploie. Elle aime Will, le passeur de la rivière qui vit dans une cabane dans la forêt et ne jure que par Londres, où il rêve de faire fortune avant d’épouser Kitty. Tout se complique, le jour où Will disparaît subitement, Kitty part à sa recherche avec Betsy la petite sœur de Will qui n’a que cinq ans. Toutes deux vont vite découvrir que Londres est une ville où il leur sera quasi impossible de retrouver le jeune homme. Elles vont rencontrer des pickpockets qui vont leur voler leur argent, vont dormir dans des endroits insalubres et pour finir, vont être jetées en prison, pour un délit qu’elles n’ont pas commis. Le jugement les condamnera à s’exiler en Australie pendant sept ans, les voilà parties sur un navire pour un voyage de un an. Une étrange rencontre va peut être tout remettre en cause ….

Un roman historique très bien mené, l’auteur fait naître chez le lecteur, de la curiosité qui lui donne envie de poursuivre l’ouvrage. Cette aventure, illustre bien l’univers carcéral et judiciaire de l’époque où la justice pouvait être facilement corrompue par l’argent . Une leçon de morale à méditer ……

Mary Hooper :
Mary Hooper est une romancière britannique, née à Londres en 1944. Elle a écrit des romans de jeunesse. Elle a quitté l’école à quinze ans, et elle est allé travailler comme étalagiste, puis comme secrétaire. Elle a finalement retourné à l’école, en tant qu’étudiant adulte, a obtenu un diplôme en anglais de l’Université de Reading. Hooper a commencé sa carrière d’écrivain avec des histoires courtes, en publiant dans des magazines pour adolescents ou pour femmes. Son premier livre, Jodie, a été publié en 1978.
Elle est mariée, a deux enfants et un petit-enfant et vit à Henley, Thames, Oxfordshire.

Bibliographie :
2014 : L’infortune de Kitty Grey – Editions Les Grandes Personnes
2012 : La première fois – Collectif – Editions Gallimard jeunesse
2012 : Velvet – Editions Les Grandes Personnes
2011 : Waterloo Nécropolis – Editions Les Grandes Personnes
2011 : Trahison – Editions Gallimard jeunesse
2010 : Espionne de sa majesté – Editions Gallimard jeunesse
2009 : La maison du Magicien – Editions Gallimard jeunesse
2008 : La Messagère de l’au-delà- Editions Les Grandes Personnes


ROMANS FANTASTIQUES

Le passage du diable : Anne Fine

Daniel Cunningham a toujours vécu enfermé, avec pour seule compagnie, des livres et sa mère. Femme solitaire et sombre qui l’a gardé reclus à l’écart du monde extérieur. Un jour, la vie de Daniel change, on tape à la porte et le Docteur Marlow le prend sous sa coupe, chez lui avec ses filles et sa femme. De sa vie d’avant Daniel n’a qu’une maison de poupées appartenant à sa mère, réplique exacte de la maison d’enfance de cette dernière. Il joue avec Sophie, une des fille du Docteur Marlow à inventer des scénarios dans cette superbe maison miniature, cela l’aide à supporter l’absence de sa mère qui est internée à l’asile. En cours de leurs histoires inventées, Sophie et Daniel, découvrent une nouvelle poupée dans la petite maison. Cette poupée a l’air de posséder des dons étranges, elle semble méchante et maléfique. A la mort de sa mère, Daniel doit quitter la famille Marlow, réclamé par un oncle, dont il ignorait l’existence. Pour Daniel, le cauchemar va commencer et si l’étrange poupée avait un lien avec toute son histoire ????

Un très beau roman, sombre et angoissant qui dès le début nous emporte dans une certaine noirceur. On sent l’humidité, on finit par voir les paysages, les visages tant l’auteur nous les décrit avec précision. L’attente et le suspens montent au fil des pages et l’on se surprend a ne plus pouvoir quitter ce livre tant le mystère est grand. Mystère et secret que le lecteur veut percer avec ardeur Un grand livre assurément !!!

Anne Fine :
Anne Fine est née à Leicester en 1947. Après ses études dans des écoles de filles, elle est devenue professeur, mais ne l’est pas restée très longtemps. Ses romans, caractérisés par une insolence et un humour dévastateurs, ont été acclamés par la critique. Elle a obtenu le Guardian Children’s Fiction Award et la Carnegie Medal pour « L’Amoureux de ma mère ». « Madame Doubtfire » (paru une première fois sous le titre « Quand Papa était femme de ménage ») a été porté à l’écran et a connu un immense succès. Anne Fine écrit également pour les adultes. « Un bonheur mortel » (Editions de l’Olivier) a reçu en 1990 le Scottish Arts Council Book Award. Elle a été désignée en 2001 comme Children’s Laureate au Royaume-Uni, devenant ainsi ambassadrice de la littérature de jeunesse pendant deux ans.

Bibliographie : ( pour adolescents uniquement)
2014 : Le passage du diable – Editions L’Ecole des loisirs
2008 : La route des ossements – Editions L’Ecole des loisirs
2006 : La tête à l’envers -Editions L’Ecole des loisirs
2001 : La guerre sous mon toit -Editions L’Ecole des loisirs
1995 : Le jeu des sept familles -Editions L’Ecole des loisirs
1994 : Les bébés de farine – Editions L’Ecole des loisirs
1989 : Madame Doubtfire – Editions L’Ecole des loisirs


ROMANS POLICIERS

Les anges de l’abîme : Magnus Nordin

Molly Zetterholm est enseignante au lycée de Fjärlunda, en Suède. Elle est très proche de ses élèves et a monté un groupe de paroles pour ceux qui ont besoin de parler. Alice qui avec sa mère déménage sans cesse, va très vite être prise en main par Molly, elles vont sympathiser. Molly va donc lui présenter Samira et Hannes deux jeunes qui ont rejoint son groupe secret surnommé « les Anges de l’abîme », qui cherche a démanteler un réseau de pédophiles sur le net . Tous vont prendre de très hauts risques, mais leurs histoires personnelles sombres et difficiles, vont être un point commun pour continuer malgré tout. Arriveront-ils à leur fin et lèveront-ils le voile sur les secrets de chacun, à vous de le découvrir …..

Un roman policier, intelligent qui aborde un vrai problème sociétal. Du début à la fin, impossible de lâcher ce livre car l’auteur, comme un puzzle, nous livre petit à petit une pièce de l’histoire à nous de la reconstituer. C’est hors d’haleine que l’on sort de cet ouvrage mais pour notre plus grand bonheur !!! A lire urgemment …..

Magnus Nordin
Né en 1963, l’auteur suédois Magnus Nordin est un auteur reconnu de thrillers et de romans d’horreur pour la jeunesse, traduit pour la première fois en France. II vit près de Stockholm et travaille comme enseignant. La princesse et l’assassin a reçu en 2003, en Suède, le 1e prix du meilleur thriller pour la jeunesse.

Bibliographie :
2014 : Les anges de l’abîme – Editions du Rouergue
2009 : La princesse et l’assassin – Editions du Rouergue


THRILLER

Un hiver en enfer : Jo witek

Edward est le fils d’un riche architecte et d’une ancienne pianiste maniaco-dépressive. Le soir du retour de sa mère à la maison après une nouvelle cure, son père meurt dans un accident de voiture. Edward reste seul avec une mère qu’il n’aime pas et qui devient chaque jour un peu plus possessive, jusqu’à le priver du reste du monde…

Un thriller qui glace le sang ,basé sur la psychologie et la manipulation .C’est dans une atmosphère terrifiante que le roman de Jo Witek se construit sous les yeux d’un lecteur pétrifié par le cauchemar vécu par Edward. L’adolescent partage tous ses doutes et ses questions sur le comportement de sa mère en même temps qu’il relate chaque journée. La tension monte de même que la vie d’Edward est menacée. Le lecteur est pris par l’histoire jusqu’à un final surprenant et original . A lire d’urgence …

Jo Witek : Jo Witek-Lengagne par elle-même :  Je suis née en 1968 à Puteaux, sur les bords de Seine, que je n’ai quitté qu’à l’âge de 35 ans pour m’installer dans l’Hérault avec ma tribu de garçons (deux enfants et un mari). Un coup de tête… une envie de grands espaces.

À l’âge de 13 ans, j’ai commencé par me faire renvoyer de chez les bonnes soeurs à cause de dizaines de lettres d’amour et d’amitié retrouvées dans mon casier. À partir de cet incident, l’expression artistique m’est devenue vitale. Dire les textes des autres d’abord en choisissant une formation de comédienne, qui me fit croiser la route de personnes admirables : Philippe Minyana, Eugène Ionesco, Jean Jourdheuil, Peter Brook, Stefan Meldegg, Robert Hirsch…
Écrire et lire pour les autres ensuite, en travaillant comme scénariste ou lectrice pour le cinéma.
Écrire ce que je voulais enfin, sur les conseils de mon cher et regretté Philippe Dumarçay, pataphysicien et sans doute le plus discret des scénaristes du cinéma français (les Valseuses de Blier pourtant).
Aujourd’hui, mon chemin se dirige vers l’écriture pour les adolescents, une option cohérente puisque pour moi tout a commencé à cet âge fragile où un mot peut suffire à blesser à mort ou à aiguiller le sens de toute une vie (petite précision : mes textes sont publiés sous mon nom de jeune fille Witek, mes papiers journalistiques sous le nom de Lengagne).

Bibliographie:
2014 : Un hiver en enfer – Editions Actes Sud
2013 : Un jour j’irai chercher mon prince en skate – Editions Actes Sud
2013 : Ma vie en chantier – Editions Actes Sud
2013 : Rêves en noir – Editions Actes Sud
2012 : Peur express – Editions Actes Sud
2012 : Mauv@ise Connexion- Editions Talents Hauts
2012 : Récit intégral (ou presque) d’une coupe de cheveux ratée – Editions du Seuil
2011 : Petite peste – Editions Oskar
2010 : En un tour de main – Editions du Seuil
2009 : Récit intégral (ou presque) de mon premier baiser – Editions du Seuil