Petites recettes pour stimuler notre santé

Privilégier une alimentation saine et équilibrée permet de préserver notre capital santé. Elle constitue le carburant de l’organisme, garantit son bon fonctionnement et fournit les nutriments indispensables à notre énergie. Mais quels aliments privilégier lorsque survient un petit dysfonctionnement et comment pallier les petits problèmes par des moyens simples et naturels ?

Connaissez-vous par exemple les vertus de certains condiments ou épices ? Savez-vous que bien s’hydrater est tout aussi important. En effet, boire beaucoup d’eau peut aider à prévenir les symptômes de déshydratation gênants tels que des maux de tête et la fatigue, améliorer la fonction musculaire pendant l’exercice et éviter les sensations de faim indésirables ainsi que les excès alimentaires. Alors que faire si vous n’êtes pas particulièrement adepte de l’eau claire ? Les conseils qui suivent vous permettront de lutter plus efficacement contre certains petits désagréments.

tisaneLes Bonnes vielles recettes de nos grands-mères
Si vous souhaitez obtenir des boissons plus toniques ou avec des vertus nutritionnelles, sans les excès de sucre et de calories contenus dans de nombreuses boissons telles que celles destinées aux sportifs ou encore les jus de fruits, devenez adepte des infusions, ces bonnes vielles tisanes, à base de fruits frais, de légumes et de plantes. Voici quelques recettes simples pour ajouter du piquant à vos habitudes d’hydratation et réduire les effets des petits maux de santé courants.

Pour garder un système immunitaire à toute épreuve
Quelle que soit la saison, préserver son système immunitaire est important. Pourquoi ne pas utiliser les bienfaits de la nature pour le stimuler, sous forme de jus ou de tisane.

Sous forme de Jus: Extraire le jus de 3 carottes, 1 pomme et ½ betterave rouge, à l’aide d’un bon extracteur de jus. Boire un jus frais chaque jour, de préférence le matin à jeun.
La bonne vielle tisane1 c. à café d’anis vert, 1 c. à soupe de camomille, 1/3 de baton de canelle, pour 2 tasses d’eau. Porter à ébullition l’eau avec l’anis vert et la canelle. Laisser frémir une minute. Verser ensuite le liquide bouillant sur la camomille et laisser infuser 3 à 4 minutes. Boire 1 à 2 tasses par jour.

Certains thés et infusions à base de plantes peuvent également stimuler l’immunité ou en améliorer la fonction.
L’échinacée, le ginseng et la camomille, sont des plantes reconnues pour leurs vertus sur le système immunitaire. Idem pour le thé vert et le thé qui en prime stimulent la fonction lymphatique. Mais attention aux mélanges de plantes et de tisanes. Toute plante a des priopriétés qui combinées à une autre peuvent s’avérer dangereuses, même pour celles que nous avons tendance à banaliser. Ainsi, éviter le ginseng et l’échinacée, si vous avez de la fièvre, de l’hypertension artérielle ou une maladie auto-immune. Vous pourriez également ressentir des effets indésirables si vous buvez du thé en combinaison avec certains traitements médicaux ou pendant la grossesse. Les tisanes ne sont pas non plus un substitut à la prise de médicaments prescrits par le médecin. Aussi, plutôt que de jouer aux apprentis sorciers, demandez toujours conseil à un herboriste, un pharmacien ou votre médecin.

food3

Observer une bonne hygiène de vie, éviter les carences alimentaires, les excès (tabac, café, thé, alcool, drogues) ou combattre le stress ont leur utilité. Il faut également veiller à préserver sa flore intestinale car les intestins jouent un rôle non négligeable dans l’immunité.  Veillez à consommer des aliments naturels, si possible non traités tels que les fruits (fraises, oranges, kiwis..), les légumes (tous les légumes rouges comme la tomate, le poivron, la betterave…), les céréales complètes, le pain complet ou de seigle, les légumineuses, les noix, les produits laitiers maigres, les viandes peu grasses. Les épices, ont également des propriétés intéressantes, souvent fortement bactéricides et antivirales telles que la cannelle, le clou de girofle, le curry.  Pensez à l’origan, au thym, à la sarriette pour les fines herbes. Sans oublier deux précieux alliés : l’ail et le citron. Et n’oubliez pas de boire, entre un litre et demi et deux litres par jour (eau, tisanes, thés confondus). restez modérés sur le vin (pas plus d’un verre par repas).

Pour une meilleure récupération musculaire
La recherche a montré que le jus de pastèque pris avant l’entraînement ralentit la fréquence cardiaque des athlètes et lutte contre les douleurs musculaires qui pourraient survenir le lendemain.  Pour que la boisson soit ultra-hydratante en phase de pré-entraînement, substituez les boissons sucrées dédiées au sport par de l’eau à base de jus de pastèque fraîche et de menthe. Il suffit d’ajouter 1/2 tasse de cubes de pastèque et 1 cuillère à soupe de menthe fraîche  finement hachée dans une bouteille de 50 cl, puis la remplir avec de l’eau. Laissez refroidir toute la nuit pour un maximum de saveur.
A noter :  les pépins de courges, les graines de lin et de sésame rajoutés dans une alimentation équilibrée sont sources de multiples bienfaits. Les graines ou pépins font partie de la famille des oléagineux au même titre que les noisettes, les noix ou les amandes. Elles sont très riches en lipides, en particulier en acides gras insaturés auxquels appartiennent les oméga-3 et 6. Cette richesse en lipides permet de transformer ces graines en huiles. Elles sont sources de protéines végétales et de fibres. Elles sont également riches en vitamines, minéraux et oligo-éléments et sont d’un apport bénéfique pour la santé ou dans le cadre d’un effort soutenu.

Un mélange de Citron et de Menthe pour soulager les ballonnements
Tout le monde connaît des ballonnements occasionnels. Cette infusion rafraîchissante à base de fruit et légume est un diurétique naturel, elle nettoie, assainit… les quantités doivent être adaptées aux préconisations du médecin. Si vous prenez de l’homéopathie, prenez votre infusion à distance car la menthe est considérée comme un acitron-gigembrebisntidote. Pour gérer de légers ballonnements causés par un excès alimentaire, des aliments salés ou même liés aux cycles menstruels féminins, mélangez dans trois litres d’eau 2 tranches de citron, 10 feuilles de menthe fraîche, la moitié d’un concombre en tranches, et deux cuillères à café de purée ou de poudre de gingembre. Laissez reposer le mélange dans un pichet couvert toute la nuit, puis servir chaud ou froid.

Contre les nausées, les agrumes et le gingembre
Le Gingembre offre de multiples bienfaits, il peut faire office de remède naturel sans danger pour lutter contre les nausées matinales. Cette plante favorise la digestion, possède un effet relaxant et tonifie les muscles de l’appareil digestif. Si vous souffrez de mal des transports, vous pouvez boire une infusion de gingembre 3h-4h avant votre départ.
Il possède par ailleurs des vertus anti-oxydantes.
Pour la recette maison, verser 6 tasses d’eau dans une casserole de taille moyenne. Ajouter le jus de deux citrons et une racine de gingembre pelée et lavée. Chauffer le mélange à feu vif jusqu’à ébullition. Couvrir et baisser le feu, puis laisser mijoter pendant 10 à quinze minutes. Boire chaud ou froid. Pour ajouter un peu de douceur, remplacer le citron par une orange ou ajouter une cuillère à café d’extrait de vanille pure.

rasperries-bis

Framboises et sauge sources de Relaxation
Connue pour ses effets de relaxation réconfortants, l’ infusion de sauge ‘*  possède les vertus d’une séance de spa dans une tasse. Mais si vous souhaitez vous engager sur la route du calme, pourquoi ne pas miser sur de la douceur fruitée en mélangeant ‘un quart de tasse de framboises écrasées avec un quart de tasse d’ananas broyé et deux feuilles de sauge fraîche dans 16 cl d’eau. Laissez ce mélange au réfrigérateur pendant au moins deux heures. Si vous êtes pressé, le congeler pendant 10 minutes.  Ensuite au moment de sa consommation, remuez bien cette boisson avant de la siroter lentement, dans une atmosphère de quiétude, à l’abri de toute distraction, pour profier au maximum de tous ses bienfaits.

Sachez, par ailleurs, que les hydrates de carbone présents dans les baies ont un effet calmant, grâce à la sérotonine. Il s’agit d’un acide-aminé qui agit comme un neurotransmetteur fondamental dans le système nerveux central. Grâce à la sérotonine nous pouvons, par exemple, nous adonner au sport sans que notre température corporelle ne se dérègle, ou ne ressente trop de douleur. Elle contrôle également le sommeil, l’appétit et l’humeur. Le manque de sérotonine n’est pas sans conséquence puisqu’il peut être source de graves dépressions.

——————————————————————————————————————————————————————————-

(*) A propos de la sauge : La sauge a toujours été tenue en haute estime. Un dicton provençal dit : « qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin ». Cette plante aromatique renferme en effet nombre de vertus bienfaitrices. Elle possède par exemple des propriétés antispasmodiques et stimulantes : c’est une précieuse alliée contre l’anxiété, les déprimes passagères. Mentholée ou citronnée selon les espèces, elle parvient également à stimuler le système digestif. Les Romains l’avaient quasiment sacralisée avec un rituel de cueillette. Charlemagne avait rendu sa culture obligatoire dans tous ses domaines et couvents.
Mais comme beaucoup de plantes, la sauge n’est pas à utiliser à la légère. Il est donc utile de connaître ses limites et éventuels dangers, car elle comporte certaines contre-indications et effets secondaires. La sauge contient notamment des hormones oestrogéniques (hormone féminine) qui nécessite un avis médical avant tout emploi à long terme.