Un tour de France alternatif

Par Christian Moretto

Emmanuel Daniel est journaliste et il vient d’arpenter le territoire français pour partir à la découverte d’un autre monde. Il vient de publier « Le tour de France des alternatives » au Seuil/Reporterre.

Rencontre
L’auteur écrit « être journaliste pendant ce tour de France n’a pas toujours été une tâche facile. Tour de France alternatives 9782021186086-crg.inddJ’étais souvent saisi d’un violent désir de ranger stylo, carnet de notes et micro pour vivre l’utopie plutôt que de la raconter. Je l’ai d’ailleurs fait à plusieurs reprises ». Dans cette déclaration transparaît une certaine conception du métier « une chose me tient à cœur, c’est la manière de pratiquer le journalisme. Je ne crois absolument pas au journalisme neutre. Comme tout humain, il a une grille de lecture, des expériences, un vécu et il voit le monde à travers ses lunettes. Considérer que l’on peut être observateur impartial dans le monde où l’on vit me paraît absolument illusoire. J’écris avec mes tripes et je dis d’où je pars. Pour moi le journaliste honnête est celui qui se rapproche le plus du journaliste engagé ». Emmanuel décide de partir à la rencontre de l’autre France, celle qui n’attend pas des décideurs. Il va durant six mois observer, discuter, dialoguer et mettre les mains dans « le cambouis » afin d’être en complète immersion. Il découvre une série d’initiatives qui sont locales et concrètes. L’auteur souligne que « l’alimentation peut passer par les association pour le maintien d’une agriculture paysanne. Mais également par des épiceries associatives où les gens se regroupent pour accéder à des produits locaux sains et de qualité. Cela peut aussi passer par des ateliers d’autoréparation de vélos, de voitures, où l’on apprend à faire ensemble. Cela passe par la mutualisation de moyens financiers avec des banques villageoises comme dans le Béarn. Des gens ont mis leur argent en commun pour redynamiser leur vallée et soutenir des entreprises locales ».

Un autre monde est possible
Emmanuel Daniel a découvert que nous pouvions construire un autre monde plus solidaire et démocratique « en Bretagne des villageois ont réuni deux millions d’euros par financer quatre éoliennes de 150 mètres de haut qui produisent l’équivalent de l’électricité, hors chauffage, des 8000 foyers du canton. Cela montre que des gens ordinaires sont capables de réaliser des choses fondamentales. Ça va de l’AMAP jusqu’à Notre-Dame-Des-Landes avec les zones à défendre. Ces zones de résistances créatives où se vivent et s’expriment d’autres rapports à l’alimentation, d’autres rapports aux autres et tout simplement d’autres façons de vivre.
A Toulouse il rencontre l’équipe qui a mis en place le SOL Violette, mais aussi ceux qui viennent de créer la Coopérative Intégrale de Toulouse dont l’ambition est de créer un nouveau modèle de société basé sur une véritable humanité. Ses créateurs s’inspirent de celle qui existe en Catalogne «Enric Douran est un activiste qui, entre 2006 et 2008, a escroqué 500 000 euros à diverses institutions financières dans une logique de désobéissance économique. Avec cet argent il a irrigué les mouvements sociaux, mais également organisé une marche pour la décroissance à travers la Catalogne et créé deux journaux». Avec l’argent récolté ils ont créé une coopérative de logements sociaux et ils ne veulent plus payer des impôts sur le revenu «ils considèrent que leur argent ne doit pas servir à payer le nucléaire, les guerres néocoloniales et les salaires d’élus potentiellement corrompus. Du coup, en organisant collectivement ces actions, ils ne sont pas seuls face à la répression».
« Le tour de France des Alternatives » est un ouvrage à dévorer sans aucune modération.

Christian Moretto journaliste à Radio Occitanie et TV SOL